Professionnels

Actualités

Mon jeune a-t-il une utilisation inappropriée des jeux vidéo ?

2013-11-18

Saint-Hubert, le 18 novembre 2013 – Hier, la mère de Justin lui a rappelé de ranger sa chambre et elle a dû, une fois de plus, attendre longtemps pour qu’il finisse sa partie. Une crise a éclaté à nouveau dans la famille et Justin a adopté un comportement violent face aux objets l’entourant. Les autres enfants de cet âge jouent-ils autant au jeu vidéo ? Mon enfant a-t-il une dépendance au jeu ? Bien des parents et des éducateurs se questionnent actuellement sur l’impact des habitudes de jeu des adolescents. Environ 0,5 à 2 % des individus sont cyberdépendants selon les récentes études. Dans le cadre de la Semaine de prévention de la toxicomanie qui se déroule du 17 au 23 novembre, le Centre de réadaptation en dépendance (CRD) Le Virage donne quelques conseils aux parents qui se questionnent sur l’utilisation accrue des jeux chez leurs jeunes.

Mieux comprendre le monde virtuel du jeune

Il est recommandé aux parents de s’intéresser au monde virtuel de leurs jeunes. Mieux comprendre ce phénomène permet notamment de saisir que le jeune et ses amis en ligne font partie d’aventures interactives avec des personnages complémentaires. « Dans le cas d’un jeune qui abandonne sans prévenir sa guilde, son clan, il peut être perçu comme une personne déloyale puisqu’il les laissera en plan », explique Guylaine Sarrazin, agente de relations humaines spécialisée auprès des jeunes cyberdépendants au CRD Le Virage. Elle ajoute : « La réaction de colère et de frustration de l’adolescent n’est pas nécessairement en lien avec une forme de dépendance, bien que ce soit souvent le cas, mais plutôt à cause de l’impact que cela crée sur le jeu et son groupe ».

Reconnaître les signes d’une utilisation inappropriée à l’ordinateur ou à la console chez les jeunes

Physiques

Psychologiques

Conséquences   observées chez les jeunes

Problème de sommeil, fatigue Euphorie et bien-être Appauvrissement des liens relationnels (pairs, famille)
Négligence de l’hygiène personnelle Incapacité de s’arrêter à temps Propension à mentir sur ses activités, tâches non faites
  Besoin d’augmenter le temps passé à jouer Manque de temps pour les amis et la famille
Problème de concentration Sentiment de vide, de dépression et d’irritabilité en l’absence de   l’ordinateur ou de la console Difficultés scolaires (absentéisme et baisse des notes, échec   scolaire)
Mauvaises habitudes alimentaires, perte de poids Excès de colère Abandon des sphères d’intérêts

 

Doit-on enlever tout jeu quand le parent et le jeune perdent le contrôle sur la situation ?

Cela dépend toujours du jeune, mais lorsqu’il y a des signes de perte de contrôle, il importe de s’interroger sur le sens de cette conduite, car généralement, cela cache d’autres problèmes. Un jeune qui aurait, par exemple, un manque d’estime de soi ou beaucoup d’anxiété, et qui trouve refuge dans les jeux, pourrait aggraver sa situation si on ne fait que retirer le jeu sans l’accompagner dans la recherche d’autres stratégies. Il est alors favorable de l’aider à développer des saines habitudes de vie et des comportements alternatifs (loisirs-passion), et graduellement, diminuer le jeu plutôt que de tout retirer.

À propos du CRD Le Virage

Le CRD Le Virage est un établissement public faisant partie du réseau de la santé et des services sociaux depuis plus de 25 ans. Ces dernières années, le CRD Le Virage a mis sur pied un projet pilote en Montérégie pour accompagner des jeunes et leurs parents aux prises avec une problématique de dépendance au jeu de console ou à l’ordinateur.

Le Centre offre en Montérégie gratuitement des services externes ou résidentiels selon l'évaluation des besoins de la personne. L’équipe est composée de plus de 125 employés, dont des médecins, des infirmières, des intervenants psychosociaux (psychologues, travailleurs sociaux, psycho-éducateurs, criminologues et sexologues) et des éducateurs spécialisés. Les services s'adressent aux personnes pour qui la consommation d'alcool, de drogues, de médicaments ou les habitudes de jeu créent des difficultés dans différentes sphères de leur vie. Le Centre offre également des services à l'entourage de ces personnes. Pour une demande d’aide : 1 866 964-4413.